Que savoir sur la cigarette électronique ?

Depuis leur apparition en Chine en 2003, brevetée par le pharmacien Hon Lik, les cigarettes électroniques (CE) ont fait irruption sur le marché mondial. Le nombre de consommateurs de ce produit, appelés vapers se multiplie de jour en jour et les ventes des entreprises qui les commercialisent augmentent d'année en année.

Qu'est-ce que la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est un dispositif alimenté par une batterie qui libère une vapeur pouvant contenir de la nicotine qui peut être inhalée par l'utilisateur. Elle se compose essentiellement de 3 éléments : la batterie, l'atomiseur et la cartouche. Ces 3 éléments sont assemblés ensemble et forment un dispositif qui ressemble à une cigarette. Cigarette contre e-cigarette, il faut savoir faire le choix. Mais il faut savoir ici que la cigarette est moins favorisée en raison des inconvénients.  La cartouche d'une cigarette électronique est remplie d'un liquide qui peut contenir différentes substances : du propylène glycol, de la glycérine et parfois de la nicotine. Lorsque le sujet vapote et que la batterie commence à fonctionner, l'atomiseur se réchauffe, le liquide est versé à l'intérieur et se transforme en vapeur. Cette vapeur est inhalée par le consommateur.

Quelle est la réglementation des e-cigarettes ?

Il existe 3 catégories possibles pour la réglementation communautaire : en tant que médicament, en tant que produit du tabac ou en tant que produit de consommation. Il est plus logique que la cigarette électronique soit réglementée comme un médicament. Leur réglementation en tant que médicament est définie par 2 raisons fondamentales : par leur présentation et par leur fonction. La présentation habituelle des cigarettes électroniques est celle de produits qui aident non seulement à arrêter de fumer, mais aussi à réduire le nombre de cigarettes consommées et même à atténuer les symptômes de sevrage. Les présentations de cigarettes électroniques contenant différentes quantités de nicotine contribuent également à la recommandation selon laquelle les cigarettes électroniques devraient être réglementés comme un médicament.